Global searching is not enabled.
Skip to main content

2.4.1. Offre de ressources et ciblage de la veille

A - L’opération de « sourcing »

 

La sélection des sources d’information susceptibles de répondre aux besoins, appelé encore « sourcing », constitue une étape fondamentale dans tout processus de veille, elle en détermine en effet la valeur; la question de l’évaluation des sources est particulièrement cruciale dans le contexte actuel de surabondance informationnelle et il est nécessaire d’évaluer constamment l’autorité, la pertinence, la qualité, l’exhaustivité, la fiabilité et la fraîcheur de l’information mise à disposition par ces sources; cette démarche passe nécessairement par une validation humaine.

 

Deux modes de veille sont possibles et complémentaires :

– une « veille radar » : qui couvre un large spectre et vise la surveillance d’un thème; dans ce cas de figure, la veille se fait sur de nombreuses sources au travers de requêtes, d’alertes, pour en repérer les tendances.

 

– une « veille cible » : qui privilégie la surveillance de sources spécifiques (revues du domaine, sites officiels…)

 

Une veille large peut favoriser la découverte de « signaux faibles »; une veille ciblée pointe l’essentiel.

 

Le sourcing est une opération délicate car le champ des sources potentielles est très diversifié et peut varier en fonction du domaine de veille; avec le web social, beaucoup de sources nouvelles ont fait leur apparition : blogs, wikis, réseaux sociaux, plateformes de partage. Ce sont aussi de nouvelles méthodes de surveillance qui se sont développées sur les sites web, en particulier par l’agrégation et la mise à disposition de leur contenu au fur et à mesure de la mise à jour de ceux-ci (« syndication de contenu ») et par les possibilités d’abonnement aux fils d’actualité de ces sites (« fils RSS »).

 

Il est important de ne pas laisser de côté une source particulièrement pertinente, il est tout aussi important d’éviter la surabondance des sources et d’échapper au fantasme de l’exhaustivité, en ciblant les ressources apportant une réelle valeur ajoutée et en n’oubliant pas la phase essentielle de l’analyse de ces sources.

 

B - Les étapes à suivre

 

Dans le contexte qui est le sien, l’enseignant va être amené à privilégier différents types d’information et à sélectionner les sources les plus pertinentes lui permettant essentiellement :

 

– de suivre les textes officiels issus de la politique nationale et internationale en matière d’éducation, les nouveaux programmes d’enseignement, les instructions et documents annexes, les préconisations officielles relevant de la pédagogie et de l’enseignement des disciplines.

 

– de se tenir au courant des activités, débats et contributions de la profession à l’enseignement des disciplines scolaires/

 

– d’obtenir des informations pointues sur des sujet spécifiques ou dans des disciplines précises; pour faire le point sur l’actualité de la profession, la réflexion pédagogique, pour repérer des ressources spécialisées utiles à la pratique de l’enseignant (sites web spécialisés, lettres d’information, revues professionnelles).

 

– de surveiller les travaux de recherche dans les domaines intéressant l’enseignant : pédagogie, didactique, science de l’éducation, etc. Les sources privilégiées seront notamment les bases de données, les portails de revues scientifiques, les moteurs de recherche de l’information scientifique, les plateformes et les moteurs d’archives ouvertes.

 

– d’identifier des experts et suivre les informations diffusées et partagées par ces experts dans les domaines qui intéressent l’enseignant et de repérer les ressources web ainsi signalées : notamment sur les plateformes de partage de signets, mais aussi sur les blogs, ou encore dans les messages twitter.


Last modified: Monday, 22 November 2021, 8:23 PM